mercredi 11 mars 2020

Nike



    Bonjour!

  Aujourd'hui, je vous montre un vêtement cousu l'automne dernier et que j'ai énormément porté cet hiver. Il s'agit de la robe Nike de Fädenkaefer. C'est une robe-sweat que l'on peut réaliser en version ajustée ou ballon, avec un col très ample ou une capuche. Elle présente des poches plaquées rectangulaires sur le devant.

  Je l'ai cousue dans un jersey sweat rouge (vous connaissez mon amour pour les couleurs discrètes 😋 ) de chez Buttinette.

  Le patron ne présentant aucune difficulté particulière, je l'ai bidouillé à ma sauce : j'ai cousu la version ample mais sans l'effet ballon dans le bas, je n'ai pas doublé le col, mon tissu étant gratté sur l'envers, et j'ai remplacé les poches rectangulaires par une poche kangourou décalquée sur le vieux sweat de C&T que je lui pique tout le temps. J'ai également posé des œillets au lieu de faire des boutonnières pour passer le cordon du col.

  C'est mon vêtement doudou du moment. La robe n'a aucune forme, elle n'est pas particulièrement flatteuse, mais elle est aussi confortable qu'un pyjama. Pour traîner à la maison ou quand il fait froid, c'est parfait.

  J'ai coupé le patron en 48, le 46 aurait certainement suffit, mais cela ajoute au confort. Ce modèle est disponible en PDF sur Makerist au prix de 6,90€. Je l'ai eu pour 2€ à un moment ou il y avait des promotions, à surveiller car il y en a régulièrement.

  Sur ce, je vous souhaite une bonne journée et je vous laisse avec les photos...


Robe Nike en sweat rouge de chez Buttinette, jeans Kiabi


Le dos (vous la sentez, la passionnée de repassage? 😝😝)




Le col géant (on s'amuse comme on peut : le cavalier sans tête made in 2019)




Effet drapé du col non doublé : la nuque est au chaud mais le col n'est pas serré (claustrophobie, quand tu nous tient...)




Finalement, on a la capuche, même sans la capuche 


Photos : la_femme_qui_lisait






  

mercredi 4 décembre 2019

Calendriers de l'Avent 2019




     Je me fais rare par ici, mais je continue a être productive. Dernier gros projet en date, les calendriers de l'Avent de mes Gremlins.

  Celui de Gremlin n°2 est relativement simple. Je me suis inspirée d'un tuto de KidiFun sur Youtube, j'ai changé la forme pour une étoile à 6 branches et au lieu de peindre les rouleaux de papier toilette, j'ai enroulé une guirlande autour de l'étoile pour un look "fluffy". Il contient des papillotes et des petites images Pat'Patrouille.



Gremlin n°2 - calendrier étoile garni de papillotes Révillon
et d'images Pat'Patrouille



  Celui de Gremlin n°1 est un peu beaucoup plus complexe. Mademoiselle a réclamé un calendrier de l'Avent Harry Potter. Les calendriers du commerce coûtant un bras et étant fort peu originaux, je m'y suis prise très tôt et j'ai réalisé un calendrier à cases qui contient des papillotes et des énigmes lui permettant de deviner quelle est la surprise du jour, et un chaudron contenant les dites surprises.

  Pour le calendrier à cases, j'ai construit une structure à l'aide de tronçons de rouleaux de carton de récupération, elle même recouverte d'une boîte dont les "fenêtres" sont bouchées avec du papier de soie (même système que pour le calendrier de Gremlin n°2, il suffit de pousser avec le doigt pour passer à travers). J'ai recouvert cette boîte de papier scrap effet "vieux parchemin" et j'ai écrit dessus la célèbre formule permettant d'activer la carte du Maraudeur.



Structure interne du calendrier HP,
en tubes de carton de récupération


Calendrier HP avec son "couvercle" - contenu : papillotes Révillon et
énigmes pour deviner la surprise du jour



  Le chaudron est en papier journal. J'ai gonflé un gros ballon de 40 cm de diamètre, j'ai coupé les pubs de ma boîte aux lettres en bandes et j'ai fait des couches et des couches sur le ballon à l'aide de colle blanche. J'ai bien laissé sécher, j'ai ébarbé le bord et je l'ai "souligné" de colle chaude pour avoir quelque chose de propre. J'ai peint l'intérieur à la bombe argentée et l'extérieur à l'acrylique noire. La poignée (décorative) est en fil d'aluminium également bombé en argent, et le socle est en carton. J'ai enfin fait un petit trou au fond, par lequel j'ai passé une guirlande de leds montées sur fil de fer que j'ai collée en spirale sur le fond, pour un effet "magique".



Chaudron en papier, déjà démoulé et bombé en
argenté

Chaudron peint, avec son socle en carton


Guirlande lumineuse en place...

... et avec les surprises



  J'ai trouvé sur des sites chinois quelques bricoles : un pendentif Felix Felicis, une parure vifs d'or, de l'argent sorcier, un retourneur de temps, un bracelet reliques de la mort et un lot contenant une écharpe, une carte du Maraudeur, un bonnet et des gants aux couleurs de Gryffondor. A ces achats s'ajoutent des objets faits maison : des imprimés (décret n°26, marques pages, boîte de chocogrenouille /la grenouille est en origami/ et collection de cartes assorties, tickets de Magicobus et Poudlard Express, lettre d'admission à Poudlard, lorgnospectres de Luna Lovegood, panneau de la voie 9 3/4), une lampe en forme de symbole des reliques de la mort (en carton, elle contient une guirlande lumineuse, thanks again, Kidifun) une bouteille de Poussos, une guirlande de clés volantes et, enfin, pas moins de 5 baguettes : 4 reproductions (Harry Potter, Hermione Granger, Ron Weasley et Draco Malfoy) et une sortie tout droit de mon imagination, créée spécialement pour ma fille.



Contenu du calendrier de l'Avent HP


















Lampe "Reliques de la Mort"



  Les baguettes sont faites à partir d'aiguilles à tricoter en bambou et de colle chaude. Certains reliefs, notamment les irrégularités de la baguette de Ron, ont été faits au Dremel. Les baguettes ont ensuite été peintes et patinées à la peinture acrylique. Les boîtes sont en papier Canson et leur garniture est en mousse recouverte de chutes de satin de mon stock.


Boîtes fermées


De gauche à droite : baguettes de Gremlin n°1, Harry Potter, Hermione Granger,
Ron Weasley et Draco Malfoy






  Et comme ça ne faisait pas encore assez de travail, j'ai réalisé une sixième baguette, une autre création originale, pour la nounou de Gremlin n°2, Potterhead elle aussi...


Je peux vous la montrer, elle l'a déjà, je n'ai pas eu
la patience d'attendre pour lui offrir



  Tout ceci, de l'élaboration à l'installation des calendriers, m'a pris 2 mois. J'ai déjà prévenu Gremlin n°1 : je ne ferai pas ça tous les ans...


Ma petite installation...



  Ces calendriers m'ont coûté assez peu d'argent : environ 15-20€. J'avais beaucoup de matériel en stock, pas mal de matériaux de récupération (cartons, rouleaux de papier toilette et sopalin, etc...), et ce que j'ai acheté exprès, hormis les surprises venant des sites chinois citées plus haut, vient de chez Action (papier scrap, peinture en bombe, guirlandes lumineuses, ballons, images). Les imprimés et les étiquettes Ollivander ont été trouvés sur internet (merci Google).


    Sur ce, je vous souhaite une bonne journée!




dimanche 20 octobre 2019

Bomber





    Bonjour!

  Voilà une éternité que je n'étais pas venue ici... La faute à la flemme et à l'absence de photographe. Mais, promis, je ne suis pas restée sans rien faire!

  Je suis beaucoup de comptes de magasins et sites vendant des tissus sur Instagram. Cet été, j'ai craqué sur une photo du compte de Tissus des Ursules : un jacquard d'ameublement avec un motif de calaveras juste magnifique. Je l'ai imaginé tout de suite en blouson type bomber, d'autant que je bavais depuis des mois sur les sublimes bombers des couturières telles que Tokad ou CdeSyle. C'est d'ailleurs l'une d'elles qui m'a aiguillée vers le patron Burda que j'ai utilisé pour ce blouson.

  Le patron est un Burda Plus, le blouson raglan 6481, disponible du 44 au 58. La version A est agrémentée de bord-côte et d'une poche zippée sur la manche gauche, la version B arbore une capuche. J'ai choisi la version A et supprimé la poche sur la manche.

  Le jacquard merveilleux, la doublure satin, le bord-côte et les fermetures éclair rouges viennent du magasin Tissus des Ursules de Saint-Péray (07) - merci Mamina! - et le velours milleraies que j'ai utilisé pour les manches, les parementures et la sous-patte a été commandé chez Rascol.

  C'est une pièce technique, avec beaucoup de surpiqûres, une doublure, des poches zippées, mais je me suis régalée. J'ai pris mon temps pour avoir des finitions nickel, et je suis plus que ravie du résultat. 

  Je vais essayer de revenir ici plus régulièrement et sur ce, je vous abandonne avec les photos...


Blouson Burda Plus 6481, fournitures Tissus des Ursules et Rascol,
T-shirt Taillissime (c'est une antiquité...), jeans Kiabi retouché maison, lunettes Paname.




Super lumière, grimace "j'ai le soleil dans la figure"




Coiffure approximative et invité surprise...
La déco du salon de ma photographe colle bien, non?




L'invité surprise est toujours là, vous le voyez?



Poche zippée surpiquée


Ceinture bord-côte et parement de ceinture

Sous-patte surpiquée en zig-zag (si, si, je vous jure! mais avec le
soleil, le rouge du velours est tellement saturé qu'on voit pas grand chose...)


Poignet en bord-côte



 Un grand merci à la_femme_qui_lisait pour la séance photo 
et à Sushi pour la figuration...



   


lundi 13 mai 2019

La Bordélique organisée




    Bonjour! 

  Comme je vous l'ai dit dernièrement, j'ai envie de bavarder. Histoire de rester dans le thème de ce blog, je vais vous parler du "système" (notez les guillemets...) de rangement et de gestion des patrons que j'utilise. 


  Je suis Bordélique. Avec un grand "B". Assumée, revendiquée, etc... (mais je me soigne, promis!). Mais en couture, il faut un minimum d'organisation, et ça a tendance à faire ressortir chez moi une maniaquerie que je ne connaissais pas (ma mère me dit régulièrement à ce sujet que je suis "une grande malade"). Ma boîte à couture est rangée au cordeau, mes tissus sont pliés et entreposés dans une étagère, les chaîne-et-trame d'un côté, les jerseys de l'autre, ma mercerie est stockée dans des sachets, j'ai même trié mes boutons par tailles pour ne pas chercher pendant 107 ans quand j'ai un projet en cours qui nécessite une taille bien précise. 




  Pour les patrons, j'ai tâtonné pendant un moment. J'ai essayé les pochettes, les classeurs, mais ça ne me plaisait pas parce que ça finissait toujours par déborder et je me retrouvais avec des pièces de patrons en vrac et aucune idée de qui allait avec quoi. Il faut savoir que je suis une adepte des patrons PDF.


  Finalement, j'ai acheté des enveloppes kraft et j'ai fabriqué un casier en carton selon le tutoriel de L'Atelier Chez Soi




  J'ai préparé une trame pour identifier chaque patron sur Word. A chaque fois que j'imprime un patron, j'insère dans ma trame une image pour identifier le patron (en général, je me débrouille pour que ça soit le dessin technique), et je remplis chaque champ : marque, modèle, type de vêtement, taille et version choisies, tissus conseillés, métrage(s) et fournitures nécessaires et des observations quand je sais à l'avance que je vais faire des modifications (par exemple, je raccourcis systématiquement les robes et les jupes).




  Je range mon patron dans l'enveloppe, je colle ma fiche de renseignement sur celle-ci et je range le tout dans le casier. En revanche, je ne mets pas les instructions dans l'enveloppe. L'idée étant que, si pour une raison X ou Y, je réimprime le patron (changement de taille, autre version, etc), je ne veux pas avoir besoin de réimprimer les instructions ou d'aller les chercher dans la première enveloppe. Je mets donc les instructions dans des porte-vues, et je mets une étiquette autocollante pliée en deux sur le bord de la première page en guise d'onglet pour repérer rapidement les modèles. Quand le porte-vues est plein, je colle dessus une liste des modèles qu'il contient ce qui me permet de trouver d'un coup d’œil les instructions dont j'ai besoin.






  Pour le côté Psykokwak de la couture, j'ai même un fichier Excel qui recense tous les patrons que j'ai acheté, et s'ils ont été imprimés, assemblés et cousus (ou pas...). 


  Mon dernier (et très récent) projet en date entrant dans cette catégorie Control Freak, c'est un carnet de suivi de mes projets. Ma production d'articles de blog étant très aléatoire, il arrive qu'entre le moment où je couds un projet et le moment où je commence à rédiger l'article correspondant, il s'écoule un laps de temps suffisamment important pour que des infos qu'il pourrait être utile de transmettre me sortent de la tête. Le but ici est de noter au fur et à mesure les infos et remarques relatives à un projet pour avoir de quoi écrire un article précis. Histoire de me motiver, je me suis trouvé un joli carnet chez Action. Pour la mise en forme, je me suis grandement inspiré de la vidéo de Bobines & Pelotes sur Youtube, publiée pile-poil au moment ou je commençais à chercher des idées pour ce carnet.





  Sur ce, je vous abandonne, il faut que j'aille - dans le désordre - laver mes Gremlins, faire à manger, terminer mon dossier pour l'oral du concours, faire tourner le lave-vaisselle, étendre la lessive, ...

Bonne soirée!




mardi 7 mai 2019

Revue de projets


    Bonjour!

  Pas de couture aujourd'hui, il me reste 3-4 modèles à vous montrer en stock mais il faut que je prenne le temps d'aller faire des photos ailleurs que devant mon mur blanc (ceux qui me suivent sur Instagram et qui ont vu le début du MeMadeMay 2019 comprendront... 😜).

  J'ai envie de bavarder ces jours-ci, donc je vais vous faire une revue des en-cours et à-venir. Je suis dans une période de motivation, j'ai besoin de renouveler ma garde-robe et j'ai plein de modèles dans les tuyaux.

  En-cours et presque terminée, un jupe Agave de Deer&Doe (oui, encore, et c'est pas fini...) pour une collègue, en version réversible. Toujours chez Deer&Doe - je vous fais la totale, comme ça on passe à autre chose -  en vrac, une combishort Sirocco, une robe Myosotis qui traîne dans ma tête depuis la sortie du patron, une blouse Datura un peu bidouillée et une robe Bleuet qui finira peut-être en tunique (j'ai pas encore décidé).

  Du côté des autres marques, j'ai jeté mon dévolu sur la salopette Jenny de chez Closet Case Patterns, que je vise en version short - j'ai décidé de montrer mon lard cet été 😁 - , mais aussi une robe Trésor de Super Bison et un pyjama Barny de la même marque, mais qui vient assez loin dans ma to-do list vu que ce sera un pyjama pour l'automne.

  Côté accessoires, il y a un sac Java Small en cours pour offrir, et un Complice pour moi, commencé depuis belle lurette mais que je n'ai toujours pas pris le temps de terminer, le tout de chez Sacôtin.

  Enfin, quelques bricolages : une couverture d'agenda façon grimoire, quelques bijoux, un peu de déco pour la maison...

  Bref, j'ai de quoi m'occuper. En attendant de voir tout ça, je vais essayer de motiver C&T pour que ce soit lui qui me prenne en photo, plutôt que Gremlin n°1, histoire d'avoir des photos droites à vous montrer pour une fois (pas qu'elle se débrouille mal, au contraire, mais l'horizontal, c'est pas vraiment son truc 😝).

  Sur ce, je vous abandonne, il est temps pour moi de retourner au boulot...



samedi 27 avril 2019

Nénuphar



    Bonjour!

  Voici venir la raison d'être de ma Givre n°3 : la veste kimono Nénuphar de chez Deer & Doe. J'avoue, ce look est un total plagiat. 
  Si vous fréquentez régulièrement le site de la marque, vous aurez forcément remarqué le look de la version B de Nénuphar, porté par la jolie Elodie Blueberry, qui associe une Givre version B bleue et une Nénuphar version B rose pâle imprimée de fleurs oranges et bleues : je suis tombée amoureuse de ce look quand je l'ai vu.
  Le bleu n'étant pas ma couleur favorite, j'ai choisi des tons automnaux (oui, je sais, on est au printemps - m'en fiche, c'est mes sapes, je fais ce que je veux 😝), qui me ressemblent plus.

  Le tissu est un crêpe de viscose provenant de chez les Coupons de Saint-Pierre. Le montage est facile, les points techniques (les fronces et le col) sont loin d'être insurmontable. 

  La veste est un régal à porter, le tissu est très fluide et glisse agréablement sur la peau. Je l'ai cousue exprès pour aller avec la robe Givre, mais je la porte aussi sur un jeans et un débardeur. Et je la porte souvent ! 

  Voici quelques petites photos pour terminer.

    A bientôt !



Robe Givre version B, veste kimono Nénuphar version B,
collants Calzedonia, chaussures Adidas, lunettes Grand Optical










Givre #3


    Bonjour!


  Je vous présente aujourd'hui une troisième version de Givre de chez Deer and Doe. Je me suis mis en tête de copier un look vu sur leur site, et la première étape, c'est justement une robe Givre, version B c'est à dire sans manches et sans empiècement (c'est une robe débardeur, quoi...).

  Je suis définitivement addict à cette marque. Les patrons sont super bien pensé : je pense notamment, pour moi qui mesure 10cm de moins que la stature standard, aux lignes de modifications pour allonger et raccourcir qui sont présentes sur tous les modèles. Très utile donc, vu que je dois systématiquement raccourcir les robes et jupes de 10 cm... (Promis, je ne suis pas payée pour dire ça... mon blog est bien trop modeste pour intéresser les marques)

  Mais revenons à nos moutons. J'ai cousu ma nouvelle Givre dans un jersey interlock chocolat provenant de chez Rascol et retrouvé au fin fond de mon stock, à la surjeteuse, et j'ai cousu l'ourlet du bas à la machine. Aucune difficulté, le modèle est d'une simplicité enfantine.

  Voici les photos, et très vite je vous montre mon plagiat complet. A bientôt!
  


Robe Givre version B, collants Calzedonia,
chaussures Adidas, Lunettes Grand Optical








mardi 23 avril 2019

Givre #2




    Bonjour!

  Comme promis, voici ma deuxième version du patron Givre de chez Deer&Doe, la robe version A (avec manches et empiècement). J'ai cousu les manches d'un seule pièce (j'ai superposé les deux morceaux des manches sur 1,5 cm - la valeur de couture incluse - et je les ai scotchés ensemble), car je les voulais totalement noires, et j'ai prolongé les poignets pour avoir des manches longues.

Les deux jerseys interlocks viennent de chez Buttinette. J'ai flashé sur le jersey à motifs géométriques, au point que je n'ai même pas réfléchi quand je l'ai commandé. Lorsque je l'ai reçu, je me suis posé la question de savoir si j'oserai porter une robe moulante avec un motif aussi tranché.

La réponse est oui. Je me sens tellement bien dans cette robe que je ne cherche même pas à savoir si elle est trop voyante, trop courte ou trop moulante : je l'adore! C'est un vrai pyjama, super confortable.

Ce modèle va vite devenir un basique je pense. J'ai dans les tuyaux la version B (débardeur) dans un jersey plus fin.

Ces photos feraient verdir Cristina Cordula... Tant mieux, à bas les diktats! Une robe moulante à imprimé contrastant sur une "ronde", plus des collants chair. Et moi j'adore...

    Bonne journée!






Robe Givre version A (Deer and Doe), collants Well,
baskets Adidas, lunettes de soleil Grand Optical